Comment vermifuger votre chien / chat ?

Vermifuger régulièrement votre ami - chien ou chat - est une nécessité, pour son bien-être, mais aussi le vôtre et celui de vos enfants car un certain nombre de vers des animaux domestiques sont transmissibles à l'homme.

Les jeunes animaux sont les plus susceptibles d'être infestés par ces vers indésirables : c'est pourquoi la femelle gestante est vermifugée 15 jours avant et 15 jours après la mise-bas. Ensuite, jusqu'à l'âge de 6 mois, vous devez vermifuger votre chiot ou chaton tous les mois. Puis, tous les 2 mois entre 6 mois et un an. Enfin, au minimum deux fois par an, en particulier juste avant un vaccin car la présence de vers pourraient perturber son immunité et donc, sa réponse à la vaccination. Dernier point : vermifugez-le à nouveau s'il a eu des puces car ces dernières peuvent lui transmettre dipylidium caninum. Attention, pour le choix du médicament, demandez conseil à votre vétérinaire car cela peut varier selon l'âge de votre ami, la région où vous habitez, la présence ou non de symptômes évocateurs d'une infestation, d'éventuelles analyses des selles, etc…

En comprimés : à vos notices !

Image 105693Si votre vétérinaire a prescrit un vermifuge à prendre en comprimés, lisez la notice pour savoir s'il faut les donner à jeun ou au milieu du repas. Pour être sûr qu'il avale ses cachets, maintenez sa tête légèrement en arrière, le pouce et l'index étant de part et d'autre de sa bouche au niveau des commissures des lèvres. Appuyez doucement avec le pouce et l'index pour lui ouvrir la bouche. Puis, placez avec l'autre main le comprimé sur sa langue. Refermez-vite et maintenez fermé jusqu'à ce qu'il avale son comprimé. Si c'est un chat, attendez bien qu'il se lèche le nez pour le libérer : en effet, c'est le signe qu'il a avalé son médicament.

Pâte orale : avec une seringue sans aiguille

Maintenez doucement mais fermement la tête de votre ami légèrement vers le haut. Placez la seringue sur le côté, au niveau des pré-molaires et appuyez doucement sur le piston, par petites pressions successives. Arrêtez et attendez un peu s'il se met à tousser.

En pipette : entre les deux épaules

Pratique, cette formule s'utilise comme s'il s'agissait d'un produit anti-puces !

Mélangé à son repas : dans la gamelle

La posologie du médicament dépend du poids de votre ami : en cas de doute - par exemple, si votre calcul vous amène à 2,7 comprimés effervescents - donnez la dose supérieure (soit 3 comprimés dans cet exemple). En effet, un vermifuge sous-dosé est le plus souvent inefficace. Attention en revanche à ne pas trop remplir la gamelle lors de la prise : il faut être sûr que votre ami va tout manger !

Trois pièges à éviter

Si vous avez plusieurs animaux domestiques à la maison, traitez-les tous en même temps sous peine de réinfestation. Pour les mêmes raisons, enlevez les crottes de la litière du chat (et changez-la). De même, retirez les crottes de chien dans le jardin …

Si votre ami vomit dans les minutes qui suivent la prise de vermifuge, c'est comme s'il n'avait rien pris. Recommencez le lendemain et s'il vomit à nouveau, parlez-en à votre vétérinaire afin qu'il lui prescrive un autre vermifuge.

Les symptômes qui doivent faire suspecter la présence de vers sont un ventre ballonné, la tendance aux diarrhées, un mauvais appétit, un poil sec et piqué, des boutons sur le ventre, un amaigrissement ou un retard de croissance. Ne donnez rien sans avis vétérinaire : chez un jeune chiot très infesté, la destruction massive des vers pourrait entraîner un choc mortel.