Les idées reçues ont la vie dure chez de nombreux propriétaires de chats. Voici un florilège de quelques absurdités qui méritent une petite mise au point.

Les moustaches de nos chats en font rêver plus d’un. Selon certains, ces attributs capillaires lui permettraient de trouver son point d’équilibre.

FAUX : les chats utilisent leurs vibrisses (attributs capillaires ) comme senseurs mais nullement pour maintenir leur équilibre !

Quand un chat saute par terre, d’un mur, par la fenêtre ou tout simplement de vos bras, il parvient toujours à se retrouver sur ses pattes.

VRAI : Lorsqu’un chat saute, d’instinct, il met ses pattes en premier afin d’amortir la chute, y compris d’une hauteur souvent impressionnante (arbre, balcon…).

Si je fais stériliser ma chatte, elle va prendre des kilos superflus !

FAUX : Ce n’est pas l’intervention chirurgicale qui provoque une prise de poids mais tout simplement le fait que votre chatte mange trop et ne brûle pas suffisamment ses excès de gamelle. Généralement ce type d’opération est réalisé lorsque la chatte est largement mature, donc que son métabolisme est ralenti. Pour prévenir toute prise de poids, exercice et contrôle de la ration seront les meilleurs remèdes.

Les chats ne sont pas touchés par la rage

FAUX : La plupart des animaux à sang chaud peuvent malheureusement contracter cette grave affection bien que la rage ait pratiquement disparu de l’hexagone.

Les chats d’intérieur sont moins sujets à différentes maladies

FAUX : Rappelez-vous que nos petits félins sont exposés constamment à des organismes pathogènes (dans l’air, les vêtements et les chaussures de leurs maîtres…). Bien sûr, pour les chats qui « sortent », les maladies infectieuses ou virales sont nombreuses et un protocole de vaccination ou de prévention devient indispensable.

Je rajoute régulièrement de l’ail dans la ration quotidienne de mon chat afin de le protéger des vers intestinaux…

FAUX : L’ail n’a, entre autres vertus, que celle de donner un goût particulier à un aliment. Seule la vermifugation régulière peut permettre de lutter efficacement contre les principaux parasites intestinaux.

Lorsque mon chat se blesse, il se soigne comme un grand en léchant ses plaies

FAUX : L’action de la salive du chat n’a pas les vertus qu’on lui prête. Un léchage peut même, sur certaines plaies, avoir un effet contraire, d’une part, en ralentissant la cicatrisation, et, d’autre part, en risquant d’aggraver l’état du chat par une possible infection de la plaie…

Je souhaite avoir plusieurs chats et on me conseille de faire l’acquisition de chats du même sexe pour éviter les conflits.

FAUX : De plus en plus de chats sont stérilisés, ce qui a un effet bénéfique dans leurs relations avec leurs partenaires, indépendamment de leur sexe. Le seul problème qui se pose avec deux chats de sexe opposé est si les deux « matous » sont en âge de se reproduire et que vous n’avez pas pris la précaution de les faire stériliser.