Comprendre et réussir la socialisation & sociabilisation du chiot

C'est une longue phase d'apprentissage durant laquelle le chiot va acquérir l'ensemble des comportements nécessaires à la vie en meute. Elle débute vers l'âge de 6 semaines et s'achèvera arbitrairement vers l'âge de 4 mois. Des erreurs d'élevage et d'éducation durant cette période sont possibles et peuvent compromettre alors une vie heureuse et équilibrée entre le maître et son compagnon.

Le chiot vient au monde en ignorant l'espèce à laquelle il appartient. Il doit s'identifier à son espèce. Il va acquérir cette information, selon un apprentissage particulier quasiment irréversible, que l'on appelle "l'imprégnation". Un animal mal imprégné est perdu pour l'espèce.

Cet apprentissage a lieu au cours du jeu avec ses frères, ses soeurs et sa mère. Adulte, cela lui permettra de reconnaître son partenaire sexuel, d'éviter le rejet ou la fuite avec les membres de sa propre espèce.

En revanche, si le chiot est élevé avec d'autres espèces (homme, chat, lapin), voire avec un leurre (peluche), il risque de s'identifier à l'espèce avec laquelle il a vécu. L'absence totale de chien entre 3 et plus ou moins 16 semaines induit une identification à l'espèce la plus proche (homme, chat, lapin), voire à un leurre (peluche). À l'âge adulte, il en résultera une préférence sociale, ainsi qu'un comportement de cour et des tentatives d'accouplement avec l'espèce d'identification et des comportements d'agression envers l'espèce propre. Afin de remédier à ce genre de situation, il faut que le chiot soit élevé en groupe, avec sa mère au moins jusqu'à l'âge de 8 semaines.

Le chien n'est pas programmé pour interagir socialement avec une espèce étrangère (chat, homme, lapin). Il doit être socialisé à d'autres espèces ainsi qu'à l'homme. Ainsi, si le chiot est élevé avec des chats, ultérieurement il ne les agressera pas.

Chez l'éleveur, il est donc nécessaire de mettre le chiot en contact avec d'autres espèces si possible et surtout avec des personnes différentes (homme, femme, enfants). Cette interaction doit durer au-delà de 2 mois. L'existence d'interactions avec d'autres espèces durant cette phase n'empêche pas l'identification à l'espèce propre. La présence interactive d'autres espèces permettra une socialisation interspécifique et un attachement qui s'opposera au comportement de prédation.