Le Bulldog Anglais, Petdesign.fr

découvrez tout le nécessaire pour le caniche

Le passé, c’est le passé ! Voilà des lustres que le bulldog a abandonné ses mœurs de chien de combat. Aujourd’hui, il cultive à fond le sens de la famille et l’art du farniente. Charmant compagnon, délicat, gai et sensible, ce chien hors du commun mérite amplement la popularité dont il jouit actuellement.

Carrure de débardeur pour la puissance, arrière-main plus haut pour l’élan, yeux écartés pour le champ de vision, museau plat et large pour la prise et mufle en retrait pour respirer en même temps, plis sur la face pour ne pas être aveuglé par le sang... Notre ami était parfaitement adapté à son rôle : il devait en effet se suspendre aux naseaux du taureau jusqu’à ce que mort s’ensuive. Quant au tempérament, il était à la hauteur de la tâche : courage hors pair, férocité, « jusqu’au boutisme » exacerbé, insensibilité à la douceur... 

Origine et Histoire du Bulldog Anglais

Au XVIe siècle, tous les gros chiens qui n’étaient ni des terriers, ni des chiens courants ou des épagneuls étaient appelés mastiffs (de masty qui signifie gros).

Le nom n’apparaît qu’au XVIIe siècle, dans une lettre d’un certain Prestwick Eaton, écrite à San Sébastian, en 1631 : il demande à son ami George Willingham, résidant à Londres, de lui faire parvenir deux bons bulldogs pour les combats de taureaux. Ainsi, la mode du bull-baiting battait toujours son plein, et pas seulement en Angleterre !

Au siècle suivant, certains esprits sensibles commencent à s’émouvoir : en 1778, le duc du Devonshire met fin à ces bains de sang qui avaient lieu chaque année à Tutbury depuis 1374. En 1802, le révérend Barry fait de même à Working-ham... En 1818, la prise de conscience se fait plus forte : un chroniqueur du British Field Sport s’insurge contre ce sport « barbare et infâme », mais surtout contre le bulldog, véritable honte de sa race qu’il souhaite voir disparaître définitivement.

Il faut dire qu’à l’époque, on peut assister à des horreurs : on rapporte qu’un éleveur paria gros que son bulldog irait au combat et tiendrait tête au taureau... même en lui coupant les quatre pieds ! Ce qui fut dit fut fait et le pauvre chien joua son rôle malgré sa torture.

Certains voudraient donc exterminer ces « monstres » de chiens. En fait, à partir de l’interdiction de 1835, c’est le bull-baiting qui disparaît - du moins officiellement, car des combats ont encore lieu dans la clandestinité, et cette fois entre chiens, car c’est plus discret ! Mais dès lors, notre ami hors-la-loi mène une existence des plus précaires et ne fréquente plus que les bandits et les endroits louches. 

Il est totalement discrédité, inutile, détesté, et il fait peur à tout le monde car il a tendance à sauter sur tout ce qui bouge ! L’élevage se meurt et la race va vers une extinction certaine.

Pourtant, quelques véritables amateurs veillent sur sa destinée. Ils continuent, notamment dans la banlieue londonienne, à élever des bulldogs de qualité. A une époque où la cynophilie est en plein essor, il n’en faut pas plus pour relancer la race. Les éleveurs visent désormais les expositions qui font des débuts prometteurs au milieu du siècle. Leur politique de sélection est de faire perdre son sale caractère à leur protégé, tout en lui conservant ses qualités les plus estimables : force, courage, opiniâtreté'. .. Le but atteint, le bully - qui a maintenant droit à ce gentil surnom - fait son entrée dans le monde. En 1864, parallèlement à la création du premier Bulldog Club, un standard est établi et publié sous le nom de « Philo Kûon Standard » (L’Ami du Chien). Enfin, les activités du Bulldog Club Incorporated démarrent en 1875.

La nouvelle esthétique du bully prend forme peu à peu. Son museau est de plus en plus plat, sa tête de plus en plus grosse, ses pattes de plus en plus courtes, il prend des rondeurs. Afin d’en faire des spécimens d’exposition exceptionnels, certains amateurs développent à l’excès ces caractéristiques. Et on arrive à des caricatures ! Des chiens qui ont du mal à se traîner et même à respirer ! Aujourd’hui, le bulldog a, dans l’ensemble, retrouvé la santé, mais il reste très éloigné du chien de type boxer qu’il était avant que la cynophilie officielle le prenne en main.

Côté caractère aussi notre ami a bien changé. Et personne ne pourrait lui en faire reproche. Le dur à cuire de jadis à fait place à une bonne pâte, tout ce qu’il y a de placide et d’affectueux.

Entretien & Toilettage du Bulldog Anglais

Les pelages courts nécessitent une hydratation dermique plus élevée que la moyenne. L'absorption lipidique par la peau est différente des autres races. Contrairement à ce que l'on peut imaginer, les poils courts ne nécessitent pas moins d'attention en toilettage que les poils longs.

Je vous propose deux types de process de bain en fonction de vos objectifs :

Programme Simple & Efficace

  • Facilité d'Utilisation
  • Rapidité & Efficacité du Toilettage
  • Soin du Poil et de la Peau
  • Rapport Qualité / Prix Optimal

Programme Complet & Ambitieux

  • Performances inégalées
  • Réponses à toutes les situations, même complexes
  • Hydratation & Protection Maximales
  • Economisez en diluant énormément les produits
Voir nos conseils pour un Toilettage Rapide & Efficace

Nous vous conseillons d'utiliser ce shampoing :

✔️ shampoing : BAIN PRO (dilution à 1/20)

lien direct : https://www.petdesign.fr/shampoings/28-bain-pro-shampoing-doux-tous-pelages.html

✔️ Le saviez-vous ? ​ Special One est une marque de cosmétiques 100% Made In Italy. Biodégradable à plus de 90%, notre ligne professionnelle tire ses principes actifs de ce que la science a découvert de plus performant dans la nature : bio-dérivés marins, huiles végétales, etc

Voir nos conseils pour un Toilettage Complet & Ambitieux

Voici mes conseils d'entretien afin d'avoir des résultats spectaculaires :

✔️ Masque pré-bain : Bio Energy Plus + Hygro Fluid (intégrateur à base huileuse)

✔️ shampoing : Skincare pro ou Aqua Terme (sans SLS)

✔️ Après-Shampoing : Aqua Dolce & Beauty Rinse

Toilettage chien à poil court ras

✔️ Téléchargez-le et gardez-le, vous serez ainsi au top pour démarrer votre toilettage avec vos nouveaux produits Special One !

✔️ Le saviez-vous ? ​ Special One est une marque de cosmétiques 100% Made In Italy. Biodégradable à plus de 90%, notre ligne professionnelle tire ses principes actifs de ce que la science a découvert de plus performant dans la nature : bio-dérivés marins, huiles végétales, etc

Présentation & Caractère du Bulldog Anglais

Le Bouledogue Anglais est un des chiens les plus débonnaires qui soient. Extrêmement sociable, il recherche la compagnie des humains pour partager jeux et caresses. Bien que sa mine patibulaire le rende assez dissuasif, il ne faut pas espérer le convertir au métier de gardien. Ce genre d’occupation ne l’intéresse que très moyennement. Il est même capable de pousser la convivialité jusqu’à partir avec le voleur. 

Le bull dog anglais n’est donc pas un cerbère convaincu. 

L’instinct de garde, plutôt endormi chez notre ami, a tendance à se réveiller la nuit. On observe aussi que certains sujets sont plus gardiens que d’autres. En fait, sans avoir l’air d’y toucher, ce partisan du moindre effort pour un résultat maximum, reste vigilant et prêt à intervenir en cas d’alerte sérieuse. Il peut même alors pousser un grand « coup de gueule » contrairement à ses habitudes silencieuses. Mais on connaît peu de cas de morsures envers l’homme.

Avec les autres chiens, ça dépend. .. de l’humeur de Monsieur ! Le mâle a en effet un fond dominant, mais il ne le révèle pas toujours. Ainsi on en connaît qui vivent entre eux dans la plus parfaite harmonie, d’autres qui ne peuvent pas se sentir. En principe, il vaut mieux éviter de prendre un mâle quand on a déjà un dominant à la maison. Dans le couple, par contre, monsieur bulldog ne sait que faire pour être agréable à madame : il mange quand elle a fini, lui abandonne le meilleur coussin, faisant preuve d’une soumission exemplaire.

Dans le cas des rencontres en extérieur, le bulldog, plein de bonnes intentions, cherche à copiner pour jouer. A l’inverse d’un berger allemand qui prépare son attaque, lui ne prévient pas. Il fonce et s’agrippe à la gorge de l’autre chien. Ce genre de comportement est toutefois très rare ».

Ce type d’exemple est bon à connaître , mais ne tient pas lieu de généralité. Le bulldog n’est ni bagarreur ni agressif. C’est avant tout une bonne pâte, un chien tranquille, impavide et brave. Seulement, il est capable de se défendre, comme de défendre son maître, avec une vigueur sans égale.

Qui l’eût cru ? Ce grand paresseux à l’air grognon est en fait un rigolo ! Certes, il n’a rien du feu follet bondissant, style fox terrier, mais il a la réputation de cultiver l’humour, et surtout, d’adorer jouer, même tout seul. Il faut pour cette raison veiller à ne pas l’épuiser en partie de balles ou en corps à corps. C’est un conseil à donner aux enfants. Car il les aime tant, il est si patient, si doux, si complice avec eux qu’il est capable d’aller au-delà de ses forces rien que pour leur faire plaisir. Ce n’est pas pour rien que les Anglais surnomment le bulldog « nurse-dog ». Et même sa force herculéenne, surtout chez le mâle, ne pose pas de problèmes. Avec les petits, il sait doser. Avec les grands, c’est moins évident... « Un des nôtres a renversé une vieille dame à la plage en voulant jouer avec elle, poursuit l’éleveur. Ce sont des chiens qui vous foncent dessus : ils cherchent toujours le contact physique. En courant derrière vous, par exemple, ils vont coller leur épaule contre votre jambe. Rien de tel pour trébucher ! »

Animal paisible, adepte de la douceur de vivre et de l’oisiveté, le bulldog semble mettre un point d’honneur à ne pas trop s’embêter dans la vie. Pour ça, il en fait un peu à sa tête et s’accorde toujours le temps qu’il faut avant de prendre une décision.

 C’est un chien très intelligent et qui apprend vite. Mais comme il n’a pas l’âme servile et qu’il est doté d’un certain sens critique, il juge d’abord la situation avant d’obtempérer. .. s’il y a lieu ! Mais cela ne l’empêche pas d’être facile à vivre car il est foncièrement calme, discret et peu enclin à faire des bêtises.

Le bulldog est en effet un grand sensible. Il est bouleversé quand on élève la voix, vexé et malheureux quand il est réprimandé, terriblement rancunier quand il a été puni à tort et carrément traumatisé, avec une tendance à devenir buté et hargneux, s’il est brutalisé. Les claques sont donc inutiles et à bannir totalement de son éducation.

Pour se remettre de toutes ces émotions, rien ne vaut une bonne sieste ! Qu’il somnole ou qu’il sombre dans les bras de Morphée, c’est fou le temps que passe un bulldog dans la position allongée ! C’est dort. Mais une fois qu’il a trouvé un sommeil profond, cela se calme. »

Sachez aussi que même lorsqu’il ne dort pas, sa respiration est bruyante. C’est tout à fait normal et cela n’a rien à voir avec le « rasping » qui peut être le symptôme d’un malaise très grave.

Plein de tendresse et de dévotion pour ses maîtres, le bulldog n’est heureux qu’au sein de son foyer. Il a besoin d’y trouver douceur et complicité. C’est un compagnon très proche de ses maîtres. Il communique avec eux avec beaucoup de finesse et de sensibilité, exprimant une large gamme de sentiments avec son profond regard que l’on dit si « humain ». Câlins, grandes siestes sur un bon coussin et balades en famille suffisent à faire son bonheur. Contrairement à certains préjugés, il est tout à fait adapté à la vie en appartement. C’est un chien plutôt pantouflard, et même casanier. Il préfère la quiétude de son environnement familier à une vie trépidante et pleine de changements toujours plus ou moins stressants.

Ce côté pépère ne l’empêche en rien d’être vif et enthousiaste. A peine aurez-vous saisi sa laisse qu’il se jettera en frétillant à vos pieds. Il adore les promenades. Mais il n’est pas question de lui faire faire une virée de 10 km, une randonnée en montagne ou un jogging. Par contre, une bonne marche de deux ou trois kilomètres, à la campagne ou à la plage seront excellentes pour lui. C’est un sportif modéré, mais qui court vite sur de courtes distances, saute bien et adore l’eau.

Encore un conseil : lorsqu’il nage, restez près de lui de façon à pouvoir lui soutenir la tête à cause de son nez court qu’il ne peut maintenir hors de l’eau. Vous voyez, ce gros bébé adore que l’on s’occupe de lui ! Original, paradoxal, le bulldog n’est vraiment pas un chien comme les autres. Et partager l’existence d’un compagnon qui a l’art de combiner un physique de loubard avec une telle délicatesse de cœur est déjà un bonheur en soi !

Santé du Bulldog Anglais : gare au coup de chaleur & au surpoids

A cause de la conformation particulière de ses voies nasales, la chaleur est l’ennemie n°l du bulldog. Une ennemie mortelle. Vivre avec lui implique donc certaines astreintes. Quand il fait chaud, les voyages en voiture, les grandes promenades, les lieux confinés où l’on manque d’air (voiture à l’arrêt, même à l’ombre) lui sont interdits. De même que les bains de soleil prolongés en plein été, quitte à le frustrer d’un de ses plaisirs favoris. Les exemples sont nombreux de bulldogs qui ont laissé leur peau dans ces conditions.

C’est très dangereux. Le chien se met à haleter, les voies aériennes s’obstruent, le stress s’y ajoute, sa température s’élève. C’est un cercle vicieux et il finit par faire un œdème pulmonaire. 

Quand le bulldog a trop chaud, les symptômes sont toujours les mêmes : le chien se met à haleter en tirant la langue et il produit un râle caractéristique, appelé « rasp », qui provient du voile du palais. Si sa langue devient bleue (cyanose, la catastrophe est proche. Il faut alors mettre immédiatement le chien à l’ombre et au repos, lui donner de l’air, et même on peut carrément le tremper dans la baignoire et le doucher. Mais il vaut mieux éviter d’en arriver là en prenant les précautions nécessaires, car ces mesures d’urgence peuvent ne pas suffir à le sauver.

Afin de développer les capacités respiratoires de votre bulldog et de faire de lui un compagnon dynamique, la meilleure chose est de l’habituer dès son plus jeune âge à prendre de l’exercice. Naturellement, il ne faut pas le forcer à courir s’il n’en a pas envie. Mais en y allant progressivement, vous verrez que votre bout-de-chou y prend beaucoup de plaisir.

Au chapitre santé, une dernière chose : notre ami est un gros gourmand. Certains sont même voraces. Et tous ont une fâcheuse tendance à l’embonpoint. Or un bulldog en bonne santé doit être musclé, mais pas gras. Soyez donc intransigeant sur les gâteries et les extras hors des repas !

L'alimentation du Bulldog Anglais

Vous l'aurez sans doute compris, nous aimons particulièrement le Barf car cela nous semble physiologiquement tellement plus adapté à nos amis les bêtes ! Mais comme nous ne sommes pas obtus, voici également ici une sélection de croquettes qui permettent d'obtenir un résultat très intéressant, et dont les compositions ont prouvé une efficacité certaine en terme de performance, d'appétence, etc.

____________________________________________________________

Voici notre sélection d'alimentation animale pour cette race :

____________________________________________________________

Notre Shopping List

Produits à Découvrir d'Urgence !

Voici des idées shopping pour votre race préférée, c'est une sélection d'articles ultra qualitatifs qui ont largement fait leurs preuves !