Affections oculaires chez le chat


Autre élément clé du charme félin, les yeux peuvent également être le siège de maladies.

Les paupières peuvent être atteintes de diverses anomalies congénitales : absence de paupière supérieure, entropion (enroulement des paupières vers l'intérieur provoquant d'importantes lésions de la cornée par frottement des cils). Les solutions à ces problèmes sont chirurgicales. Les blépharites, infections des paupières, sont dues à des bactéries ou des champignons (teigne).

L'oeil est constamment lubrifié par les larmes ; leur insuffisance a pour conséquence de graves altérations de l'oeil (kérato-conjonctivite sèche). Les larmes s'écoulent de l'oeil par de fins canaux lacrymaux, qui sont parfois bouchés (à la suite d'infections) ou congénitalement étroits. La conséquence en est l'écoulement de larmes de chaque côté du nez, formant des traces brunâtres.

Les conjonctivites sont très fréquentes dans l'espèce féline. Elles sont souvent l'un des symptômes d'une maladie générale. Elles apparaissent très précocement lors de chlamydiose féline. L'herpèsvirus de la rhinotrachéite infectieuse est très agressif pour l'oeil, où il est responsable de conjonctivite mucopurulente, ainsi que d'une kératite ponctuée ou d'ulcères cornéens graves, soit dans la phase aiguë de la maladie, soit de façon chronique quelque temps après l'infection primaire.

La cornée du chat présente parfois des lésions particulières à l'espèce féline, telles que le séquestre cornéen (plaque de tissu noirâtre qui se développe dans la cornée).

Une uvéite se traduit par un changement de couleur de l'iris, qui devient plus terne et rosâtre, des précipités sur la cornée, un myosis, une "brume" dans la chambre antérieure. Trois uvéites virales sont spécifiques au chat : elles font partie du tableau clinique de la leucose (Fe.L.V.), de l'immunodéficience féline (F.I.V.), et de la péritonite infectieuse féline (P.I.F). On en rencontre aussi en cas de toxoplasmose, de traumatismes et d'infections oculaires.

Le glaucome dû à une augmentation de la pression intra-oculaire, provoque un accroissement du volume de l'oeil et une forte douleur .

L'intégrité de la rétine est indispensable à une bonne vision. Hémorragies rétiniennes et décollement de la rétine font suite à des traumatismes ou à des maladies générales graves, et constituent des séquelles d'uvéite. Les cas de dégénérescence de la rétine consécutifs à un manque de taurine dans l'alimentation ont disparu depuis que les aliments industriels sont correctement supplémentés en cet acide aminé indispensable au chat. Ne nourrissez pas votre félin à l'aide d'aliments pour chiens !

Enfin, les chats peuvent être atteints par quatre affections à point de départ nerveux strabisme, procidence de la troisième paupière, syndrome de Claude Bernard Horner (un seul oeil présente un myosis et une procidence de la membrane nictitante), syndrome des pupilles dilatées ou dysautonomie féline.