Shampoing Chien : un soin de la peau et du pelage

Habituellement, le shampooing est employé pour nettoyer l’animal tout simplement. Or, signe des temps et progrès de la cosmétique aidant, il est de plus en plus utilisé pour soigner la peau ou bien des problèmes de pelage. Prenons l’exemple de la présence de pellicules, eh bien il existe un shampooing traitant conçu pour régler ce dérèglement.

Votre animal présente une odeur forte, une infection cutanée, des pellicules ? Eh bien, sachez que certains shampoings, comme ceux de la gamme Special One, peuvent contribuer à un prompt rétablissement. En effet, une fois appliqués sur l’animal, les agents traitants contenus dans le produit vont pénétrer dans l’épaisseur de l’épiderme et agir sur la production de sébum (un film gras naturel produit par les glandes sébacées) et la kératinisation (pellicules).Certaines molécules ont aussi une activité antiseptique sur les bactéries, champignons et autres levures rencontrées à la surface de la peau. La plupart des shampoings « médicaux » contiennent aussi des agents hydratants et des agents lavants qui sont hypoallergéniques, donc qui n’entraînent pas de rougeurs. Les principales indications d’emploi de shampooings traitants sont :

___________La séborrhée grasse

De nombreux chiens comme les cockers, les épagneuls, les terriers anglais et les bergers allemands peuvent avoir la peau grasse. Les glandes sébacées produisent alors trop de sébum : c’est ce qu’on appelle la séborrhée. Ces animaux sont prédisposés aux affections de la peau (pyodermites), voilà pourquoi un traitement spécifique qui repose sur l’élimination du sébum s’impose. Il faut donc employer des shampooings adaptés qui ne provoquent pas de séborrhée réactionnelle.

___________La séborrhée sèche

La séborrhée sèche correspond à une production excessive de kératine (squames, pellicules) associée à une sécheresse de la peau à l’origine de démangeaison. Là aussi, un traitement spécifique hydratant et antipelliculaire s’impose pour éviter que l’animal ne se blesse en se grattant.

___________L’infection cutanée

Toutes les dermatoses peuvent se compliquer d’infection de la peau (pyodermite) par des bactéries ou même des levures. L’élimination de ces agents est capitale pour calmer l’inflammation et l’infection qui s’attaquent à la peau. Comment choisir un bon shampooing traitant ? Tout d’abord en s’adressant à un professionnel - comme nous- qui connaît la cosmétologie sur le bout des doigts. Pour l’animal, mieux vaut éviter les shampooings acides très prisés par l’homme. Le pH qui mesure l’acidité doit être neutre pour éviter de modifier l’équilibre de la flore cutanée.

Pour contrôler la production de pellicules, l’acide salicylique a fait ses preuves, il est associé à un agent surgraissant afin de mieux lutter contre la sécheresse cutanée.

Pour éliminer le surplus de sébum, un agent lavant doux, associé au goudron solubilisé donne de bons résultats. Enfin, pour désinfecter la peau, les vétérinaires apprécient beaucoup la chlorhexidine, employée dans de nombreuses spécialités antiseptiques.

Dans tous les cas, préférez les produits hypoallergéniques, testés pour prévenir les réactions fortes de l’épiderme.

En pratique, une fois le bon produit entre vos mains, il faudra l’appliquer sur l’animal mouillé et surtout le laisser agir au moins cinq minutes pour permettre aux différents constituants de produire leurs effets bénéfiques.