Peut-on tondre les races de chien qui ont une double fourrure ?

En tant que professionnels des animaux de compagnie, nous avons tous entendu ou lu qu'il ne fallait jamais raser les races à double pelage. Nous avons entendu parler du scénario cauchemardesque de manteaux abîmés ou de la création d'une situation où l'animal est en fait plus mal en point et plus chaud après avoir rasé son pelage. Mais pourquoi est-ce si mauvais ?

Pour répondre à cette question, nous devons d'abord examiner les raisons pour lesquelles nous envisagerions de raser le pelage. Les principales raisons pour lesquelles on demande à la plupart des toiletteurs d'animaux de compagnie de raser les races à double pelage sont le soulagement de la chaleur, la libération des poils emmêlés ou simplement la diminution de la perte de poils. D'autres raisons courantes de raser un double pelage sont les procédures chirurgicales ou le traitement de problèmes de peau.  

Commençons par la question du soulagement de la chaleur. Les propriétaires d'animaux ont tendance à comparer leurs chiens à eux-mêmes, donc, naturellement, comme nous nous habillons avec des vêtements légers ou que nous enlevons des couches pour nous rafraîchir, ils pensent que nos chiens ont besoin du même type de soulagement. Leur cœur est à la bonne place, mais ils ne comprennent pas tout à fait. Comme les chiens ne transpirent pas, ils ont un système différent pour réguler leur température corporelle. 

Les races à double pelage ont deux couches de poils : un sous-poil dense et doux ou de texture laineuse, isolant, et un poil de garde extérieur plus long, doux ou de texture dure. Chacune remplit une fonction différente dans la protection de la peau et la régulation de la température. Le sous-poil assure une isolation contre le froid et la chaleur et sa densité contribue à protéger la peau contre les blessures mineures dues aux piqûres d'insectes, aux épines et autres dangers naturels de l'extérieur. Les poils de protection constituent une deuxième couche qui peut réfléchir la lumière du soleil, repousser l'eau et protéger le sous-poil. 

Le sous-poil d'un chien pousse en cycles continus et se reconstitue rapidement, tandis que les poils de protection sont plus lents à repousser et sont soumis à un cycle de mue moins fréquent, qui est affecté par la saison et les heures d'ensoleillement. Pendant les mois plus frais où les jours de soleil sont plus courts, le corps réagit en formant un sous-poil plus dense et, à mesure que les jours s'allongent et se réchauffent, le sous-poil se détache pour laisser plus d'espace entre les poils de protection, ce qui permet à la peau de se refroidir. Une fois que le sous-poil est perdu, les poils de protection continuent à réfléchir la lumière du soleil, mais l'air peut circuler sur la peau et le chien peut plus facilement réguler sa température corporelle. 

Lorsque nous rasons ce poil, le sous-poil repousse rapidement mais pas les poils de garde, laissant le sous-poil prendre le dessus comme poil principal. Ce poil laineux et dense emprisonne la chaleur et ne réfléchit pas la lumière du soleil, ce qui rend votre animal plus chaud et augmente sa température corporelle dans la chaleur. 

La bonne solution serait d'utiliser des produits de déchaussage et des râteaux à sous-poil pour éliminer tout le sous-poil mort que le chien essaie naturellement de libérer pour permettre à son propre corps de réguler sa température. En retirant le sous-poil mort et en révélant la croissance saine et nouvelle du pelage, vous résoudriez également le problème de la perte excessive de poils, laissant l'animal avec un pelage plus fin, plus frais et plus brillant.

Cela nous amène à la situation numéro deux : les pelages mats. Lorsque les races à double pelage passent par un cycle naturel de mue et qu'elles libèrent leur sous-poil, celui-ci peut parfois rester coincé dans les poils de garde plus longs. Sans un brossage régulier, le sous-poil peut se tasser et se peler et, dans les cas graves, il peut aller au-delà de ce qui serait considéré comme sûr et confortable pour le brossage et le démaquillage. 

Je conseille toujours d'utiliser toutes les méthodes et tous les produits possibles pour enlever les nattes en toute sécurité et laisser le pelage dans son état naturel ; toutefois, dans ces cas extrêmes, le rasage peut s'avérer nécessaire pour remédier à la situation. Après le rasage de ce type de pelage, des bains et des brossages fréquents favoriseront la repousse correcte du pelage et vous pourrez remettre le pelage dans son état d'origine en toute sécurité.  

Les procédures chirurgicales et le traitement des affections cutanées peuvent également être une raison pour laquelle un vétérinaire peut choisir de raser une race à double pelage. Lorsqu'un vétérinaire effectue une intervention chirurgicale sur votre animal, il rase la zone de l'incision et la zone où l'intraveineuse est insérée. Cette opération est effectuée pour garantir une zone propre et sans poils, qui doit être désinfectée pour éviter toute infection pendant et après l'opération. 

Je conseille toujours de suivre les conseils du vétérinaire en ce qui concerne l'opération et les soins post-opératoires. Les cheveux laissés autour d'un site d'incision peuvent héberger des bactéries et de la saleté, et les cheveux eux-mêmes peuvent s'enfoncer dans la croûte au niveau du site d'incision, ce qui entraîne des complications pendant la cicatrisation et ralentit la progression. 

Il en va de même pour le traitement de certaines infections cutanées. Parfois, un vétérinaire peut décider de raser la zone traitée pour permettre l'application de médicaments topiques et un nettoyage adéquat. Si un chien doit être rasé pour une opération ou pour traiter des problèmes de peau, une fois que la zone est cicatrisée et que le vétérinaire approuve les bains, des bains fréquents et le rasage de la zone au fur et à mesure que le pelage repousse aideront à le ramener à son état naturel. 

Un peu de compréhension du cycle d'un follicule pileux permet également de "jeter un peu de lumière" sur le sujet. Les humains ont un poil par follicule pileux, tandis que les chiens peuvent avoir plusieurs poils qui poussent à partir du même follicule et qui peuvent être en différentes phases. 

L'"anagène" est la première phase de croissance. C'est la phase où le poil est produit et commence à pousser à côté d'un poil existant. La deuxième phase est appelée la phase "Catagène". C'est la période intermittente où le cheveu est sain et existe dans le follicule pileux. La phase "télogène" est la phase finale où le follicule pileux est en phase de dormance, le cheveu existant commence à mourir et le nouveau cheveu n'a pas encore commencé à pousser. 

La perte de poils permet d'éliminer les poils qui sont en phase télogène, révélant les poils en phase catagène et anagène, laissant au chien un pelage adéquat pour la protection et la régulation de la température. Comme le chien aura de nombreux poils - certains même dans le même follicule, à différentes phases de croissance - si vous rasez le pelage, il repoussera parfois rapidement si vous avez la chance d'avoir un pelage principalement en phase télogène. Mais si la majorité du pelage est en phase anagène, il peut falloir beaucoup plus de temps pour que le pelage passe à la phase finale, ce qui donne au pelage de l'animal un aspect terne et malsain pendant une longue période. 

En informant vos clients sur les soins à apporter à leur manteau et en les avertissant des problèmes que peut poser le rasage de ces manteaux, vous leur éviterez, à vous et à vos clients, bien des désagréments sur la route ! ✂️