Quand PetDesign se fait ambassadeur d'un lifestyle pour animaux innovant ! Nous apportons un soin particulier au choix des produits, pour qu'à chaque visite vous...

Quand PetDesign se fait ambassadeur d'un lifestyle pour animaux innovant !

Nous apportons un soin particulier au choix des produits, pour qu'à chaque visite vous fassiez de jolies découvertes !

Aujourd'hui forts de notre expérience et attentifs aux dernières tendances,  nous sélectionnons les meilleurs objets pour vos animaux.

Dénicheur de tendances et d'objets ou accessoires utiles pour vos animaux, nous prenons à coeur la sélection des produits que nous référençons sur notre site PetDesign.

Par lifestyle, nous entons bien "style de vie" version 21e siècle. Il est loin le temps où les foyers français avaient un chien ou un chat par habitude. Les temps ont changé. Beaucoup de couples ou familles décident de ne plus avoir d'animaux à cause des contraintes que cela impose (perte de poils, difficultés à trouver un moyen de garde lors des absences, coûts des soins vétérinaires, etc). Nous pouvons tous constater que le nombre d'animaux ne diminue pas, mais se concentre dans des familles passionnées. On assiste donc à une amélioration nette de l'attention et des soins apportés aux animaux : regardez l'augmentation des produits haut de gamme, l'explosion du luxe chien et luxe chat, et la montée en puissance des alimentations de qualité "humaine". Les couchages sont soignés, le prêt à porter explose (parfois aussi pour le plus grand plaisir des maîtres car rappelons que le pelage naturel du chien est suffisamment protecteur pour que l'hiver ne perturbe pas la vie des chiens).

Nous avons segmenté notre partie "Vie quotidienne" en différents chapitres, touts plus importants les uns que les autres : bien-être animaux, repas couchage, sellerie et soins. Nous offrons des gammes aussi bien chiens que chats.

Vie Quotidienne Il y a 472 produits.

Sous-catégories

  • Colliers, Laisses...

    Le chien est un animal sociable et, de ce fait, a besoin de rencontrer d'autres êtres vivants, d'explorer un territoire. Qu'il soit en appartement ou en pavillon, il ne peut pas se contenter d'une sortie hygiénique de cinq minutes après le film ou même de rester cloîtré dans un jardin. Une promenade minimale d'une heure par jour lui permettra de se dépenser, et donc d'épargner le mobilier de la maison, et de s'intégrer à une pseudo-meute en compagnie des autres chiens du quartier. Bien sûr, si vous avez choisi un chien sportif tel qu'un Husky, l'exercice quotidien nécessaire au bon développement de votre compagnon sera d'une durée nettement supérieure.

    D'un point de vue légal, le chien promené en ville doit être tenu en laisse ou être à portée de voix et de main afin que son maître l'ait toujours sous contrôle. Ainsi, si, par malheur, un chien se fait renverser par une voiture alors qu'il n'est pas en laisse, c'est son propriétaire qui est responsable des dégâts occasionnés. Il en va de même s'il mord un autre chien ou une personne. On peut éviter ces désagréments en apprenant à son compagnon à marcher en laisse, à revenir au pied sans discussion et en le socialisant très tôt. Les balades en liberté sont réservées aux espaces verts, à la campagne.

    La marche en laisse s'apprend dès le plus jeune âge. Tout petit déjà, le chiot a tendance à suivre son maître. Il faut profiter de toutes les occasions pour lui demander de venir au pied. Ensuite, on mettra la laisse. Un petit temps d'adaptation est, bien sûr, indispensable. Le chiot aura tendance à "tirer au renard". Puis, progressivement, c'est lui qui partira devant. Attention à ne jamais lui permettre de tirer sur sa laisse. Cette mauvaise habitude est désagréable et peut s'avérer dangereuse dans certaines circonstances. Pour y remédier, il suffit d'arrêter et de tirer en sens contraire. Le chiot se trouvera déséquilibré et, après quelques culbutes, s'abstiendra de passer devant. Une fois cette étape maîtrisée, on enchaînera sur la marche sans laisse.

    La maison est le territoire de votre compagnon. Avec un instinct plus ou moins prononcé selon sa race, il garde sa maison en aboyant pour avertir de sa présence. L'aboiement peut aussi exprimer l'ennui quand le chien est laissé seul tout au long de la journée. Mais, parfois, ce mode d'expression devient un calvaire pour les voisins. Une bonne éducation est la clef de bonnes relations avec son voisinage. Apprendre à son chien à aboyer et à se taire sur ordre est chose simple. Tout d'abord, on lance l'ordre "aboie" et on lui donnera la récompense quand il se sera exécuté. Enfin, plus tard, on ne la lui donnera que lorsqu'il se sera tu tout en lui ordonnant "stop" d'une voix ferme.

    Si le chien est dans un jardin, il faut s'assurer qu'il ne peut s'en échapper. Une bonne clôture suffisamment haute et enterrée (un chien, ça creuse !) est indispensable. Sachez que, s'il s'enfuit, vous serez responsable des dégâts qu'il causera. De fait, une assurance responsabilité civile doit toujours être souscrite quel que soit le chien.

  • Gamelles &...
  • Jouets
  • Couchages

    Le futur propriétaire doit prévoir un petit "trousseau" comprenant les éléments indispensables au chien avec, en premier lieu, un collier et une laisse ainsi que deux gamelles, la première pour la nourriture et l'autre pour l'eau. On préférera des récipients en inox ou en verre faciles à nettoyer car certains chiens font des allergies cutanées au plastique. On veillera à ce que le chien ait toujours de l'eau fraîche à sa disposition et que les écuelles soient toujours propres.

    Pour les soins du pelage, un brossage régulier une à plusieurs fois par semaine, selon le type du chien, s'avère nécessaire. Ce moment est plus qu'un simple entretien hygiénique. En effet, il permet au maître de s'assurer que son chien n'a pas de blessure ou de parasites et, surtout, de tisser des liens de confiance utiles au bon équilibre de la hiérarchie.

    La distribution de la nourriture est un moment essentiel de la journée. On proposera une nourriture adaptée à l'animal en fonction de sa taille, de son âge et de son activité. Le nombre de repas passe de quatre à deux entre 3 et 8 mois pour se stabiliser à un ou deux à l'âge adulte. Chez les grandes races, deux repas sont préférables afin d'éviter les risques de torsion d'estomac ; il faut éviter la compétition entre plusieurs chiens lors du repas.

    Le chien étant le dominé dans la hiérarchie, il doit accepter que le maître touche à sa gamelle sans grogner. Cela est d'autant plus important si la famille comporte des enfants. Aussi, dès le départ, il faut, par exemple, interrompre le repas en levant la gamelle, faire asseoir le chiot puis lui redonner la nourriture. Le chiot n'aura le droit d'y toucher que sur ordre de son maître. Cet apprentissage est long, compte tenu de l'appétit féroce de ces petits fauves, mais il est indispensable pour garantir la hiérarchie. C'est le chef de meute qui décide. À côté de cela, aucune nourriture ne sera donnée en dehors des heures fixées. Cela demande, bien sûr, la participation de chacun.

  • Muselières
  • Barrières &...
  • Vêtements : Mode,...

    Le chien symbolise toujours la notion de fidélité vis-à-vis de l'homme.Posséder un chien signifie alors pour beaucoup disposer de l'animal familial par excellence.Après la décision mûrement réfléchie concernant l'acquisition d'un chiot, plusieurs principes doivent être respectés.

  • Déjections :...
  • Slips-Couches-Alèses
  • Mises Bas &...
  • Produits...
  • Cages & Caisses...

    Voyager avec son chien

    Qui veut voyager loin ménage sa monture, qui veut voyager avec son chien aura le même soin ! Pour cela, lui éviter au maximum un voyage stressant. Pour diminuer la peur du chien dans une voiture, un train, un avion, la solution est de l'habituer tout petit. Le chien n'est pas effrayé par ce qu'il connaît, et plus tôt il utilisera divers moyens de locomotion, moins il en nourrira d'appréhension. Habituez-le également à voyager seul. S'il a assimilé que la séparation n'est que temporaire, tout ira bien ! Pour adoucir la situation, il est parfois bon de donner un léger sédatif. S'il ne peut supporter d'être seul (peur, agressivité, aboiements), envisagez un autre moyen de transport.

    Un chien bien éduqué, qui n'aboie pas, ne saute pas sur les gens, n'est pas agressif, sera un partenaire de voyage idéal. Il devra aussi supporter stoïquement la laisse, la muselière ou bien le panier de transport (selon les gabarits, les moyens de transport, la loi).

    Où que l'on parte, dans n'importe quel véhicule, il est des règles à respecter : rappel des vaccins effectué ; chien vermifugé (environ 2 semaines avant) ; bagages faits (gamelles, couchage, brosse, jouets...), trousse de secours (bande Velpeau, compresses stériles, Elastoplast, eau oxygénée 10 vol., ciseau, pince à épiler, lien, savon de Marseille...) préparée, certificat de bonne santé emporté. Environ 10 h avant le départ, lui donner un repas léger et le laisser à jeun pendant le trajet (sauf s'il dure plus de 12 h). Lui faire avaler, avant de partir, un antinauséeux et/ou un calmant. Attention : un chien sous calmant a parfois des difficultés à se déplacer ! Ne pas l'oublier si on a affaire à un gros chien. A la place, lui administrer un peu de sirop antitussif à base d'antihistaminiques. Promenez le chien avant de partir, faites-le courir pour qu'il soit fatigué lors du voyage. Prévoyez sacs et papiers pour ses besoins. Pour tout moyen de locomotion, surveillez la température ambiante. Si elle est trop élevée, provoquez un courant d'air ou bien posez une compresse humide sur la tête de l'animal. Evitez aussi les autres chaleurs, période d'oestrus, où mâle et femelle sont intenables !

  • Sacs de Transport

    Bien choisir son sac de transport chien est primordial !

    La nature du trajet en train avec son chien dépend... de son poids ! La réglementation de la SNCF est très claire : un chien de moins de 6 kg doit être emmené dans un sac de transport. Il peut en être sorti, à condition de le tenir en laisse. Vous pouvez l'installer à vos pieds, voire sur vos genoux. Il en coûtera environ une trentaine de francs à son maître pour le garder avec lui. Concernant un chien de plus de 6 kg, le prix du transport équivaut à un billet demi-tarif de seconde classe. Pour deux chiens et plus, il en coûte un billet plein tarif de seconde classe par chien. Les billets du maître et du ou des chiens devront être pris en même temps, et être compostés avant le départ.

    En théorie, le chien doit être tenu en laisse et muselé. Si celui-ci est sage, les contrôleurs peuvent accepter qu'on ne mette pas la muselière. Il est préférable toutefois d'en emporter une, pour parer à toute éventualité. Il est interdit que le chien soit installé sur les banquettes : il doit être aux pieds de son maître. Pour les gros chiens, mieux vaut leur réserver une place près de la porte et les attacher au casier-bagages, sinon ils seront très mal installés entre les fauteuils. Dans les trains à compartiments, le chien peut accompagner son maître dans l'un d'eux, si aucun autre passager ne s'y oppose. Dans le cas d'un refus, le maître et le chien devront rester dans le couloir. Certaines races sont interdites dans les transports en commun (Pit-bull, Boerbull, assimilé Mastiff, assimilé Tosa) et d'autres doivent impérativement porter une muselière (Tosa, American Staffordshire Terrier, Staffordshire Bull Terrier, Rottweiler et assimilé).

    D'une manière générale, les chiens supportent bien les trajets en train, moyen de locomotion peu bruyant, stable et climatisé. Les cas de mal des transports sont rarissimes. Evitez toutefois de le nourrir juste avant le départ, et faites-lui faire, au préalable, une " pause pipi " ! Prévoyez aussi une bouteille d'eau et un bol, en sachant au préalable ce que le chien peut boire avant de " s'oublier ". Pour le confort de tous, on aura soin de calmer son chien s'il gémit, s'il est énervé... Parfois un petit sédatif ou un petit câlin peut aider à vous faire passer (et à lui aussi) un bon voyage.

  • Poussettes,...
    Le chien en voiture

    modalités optimales de transport des chiens par la route

    L'augmentation du nombre et de la densité des compétitions, nationales mais surtout internationales, amène les chiens de sport et d'utilité à voyager de plus en plus dans et hors les frontières de leur pays d'origine. Dès lors, il peut devenir intéressant pour l'utilisateur que soient envisagés ici quelques aspects relatifs aux modalités optimales de transport des chiens.

    Par la route

    De la simple cage individuelle positionnée dans un véhicule de tourisme, à la remorque spécialisée porteuse de boxes à chiens, au pick-up ou au camion parfaitement équipé, nombreux sont maintenant les systèmes existant sur le marché qui permettent d'assurer aux chiens un parfait confort lors de déplacements routiers toujours assez longs.

    Dans de telles configurations, les boîtes à chiens doivent être d'un volume suffisant pour permettre à chaque animal de pouvoir s'étirer et d'avoir un minimum de possibilité de mouvement, sans pour cela être trop grandes car devenant alors dangereuses en cas de coup de frein ou de changement de direction brutal. Le sol sera toujours sec, et la ventilation adéquate. Un chien de 25 kilogrammes occupe un cercle d'environ 40 centimètres de diamètre lorsqu'il est roulé en boule et se repose, mais nécessite de 80 à 90 centimètres de profondeur lorsqu'il s'étire.

    Quel que soit leur positionnement, les boîtes à chiens doivent être solides, faciles à ouvrir mais fermant néanmoins à clef, et être parfaitement solidaires du véhicule qui les transporte. Intégrées au véhicule, elles ne doivent pas avoir leurs ouvertures sur la face arrière de celui-ci, car le vide créé dans cette zone lorsqu'il roule y aspire tous les gaz d'échappement, lesquels sont hautement nocifs pour le chien. Dans l'idéal, les boîtes à chiens ne devraient comporter aucun angle aigu interne et être fabriquées dans un matériau synthétique permettant un lavage et une désinfection faciles et complets, un tapis de sol amovible pouvant se révéler utile dès lors que le chien ne le mâchonne pas durant le trajet (un lit de paille propre et renouvelée peut également être utilisé, à la condition d'un renouvellement quotidien) ; dans ce cadre, si les axes sont solidarisés au camion, une légère pente de 1 à 2 % permettra l'évacuation aisée de l'eau de lavage.

    Lors de voyages routiers longs, les chiens seront sortis plusieurs fois par jour, au mieux toutes les 2 à 3 heures, sachant qu'à l'arrêt, de nuit, ils peuvent sans problème dormir pendant 8 heures dans leurs boxes. Lors des arrêts, les chiens seront abreuvés, ce qui impose de disposer d'une réserve d'eau propre (un chien de 20 kilogrammes nécessite de 1 à 1,2 litre d'eau par jour) ; enfin, par respect des autres, tous les excréments laissés sur le sol seront ramassés avant de quitter le lieu de stationnement, ce qui, outre un aspect hygiénique évident, donne toujours au public présent une bonne image de l'utilisateur de chiens !

  • Parcs - Grilles
  • Localisation &...
  • // Best of :...
  • Santé

    Quelle que soit sa taille, le chien a besoin de sortir au moins deux fois par jour. Pour les petites races, trois sorties d'une demi-heure suffisent; pour les grands chiens, elles doivent être beaucoup plus longues (environ une heure). Elles permettent au chien d'effectuer ses besoins et de se défouler. Il faut ainsi pouvoir le promener dans des endroits sans trop de risques pour lui (loin de voies de circulation, par exemple) et où il est accepté sans laisse. Tous les week-ends, une grande balade de deux heures permettra au chien de réellement casser son rythme quotidien dans des parcs ou forêts où il rencontrera un nouvel environnement et d'autres congénères !

    Ces exercices seront évidemment modulés selon l'âge du chien : un jeune chiot nécessitera beaucoup de sorties de courte durée alors que les chiens âgés ou malades se satisferont de promenades hygiéniques deux fois par jour. Au retour, le chien doit faire l'objet d'une inspection systématique.

    Les pattes

    En été, il faut surtout vérifier que les coussinets n'ont pas été lésés par quelque objet piquant ou coupant (ronces, morceaux de verre...). Il faut aussi vérifier qu'un épillet ne s'est pas enfoncé dans les espaces interdigités. Provenant des graminées, et donc de la majorité des plantes de prairie, les épillets se présentent sous la forme de harpons microscopiques qui se fichent dans les tissus qu'ils rencontrent et créent de graves lésions. En hiver, si le chien s'est promené dans des endroits enneigés, les risques de craquelures des coussinets sont élevés du fait de l'agressivité des sels déposés sur les routes. Il faut alors rincer les pattes avec de l'eau tiède.

    Les oreilles

    Elles sont le lieu de prédilection des épillets. Il faut alors retirer ces derniers du conduit auditif (s'ils y sont déjà arrivés) avec une pince à épiler. Cette manoeuvre délicate est souvent douloureuse, une visite chez le vétérinaire s'impose dans ce cas.

    Le pelage

    En été, si le chien aime se baigner, il faut le rincer. Que ce soit dans une rivière ou dans l'eau de mer, des particules se déposent sur le pelage du chien et peuvent être irritantes. Un rinçage soigné permet d'éliminer ces particules. Il se peut que le pelage soit souillé par du goudron. Il ne faut alors surtout pas essayer de le retirer avec des produits dérivés du pétrole qui sont hautement toxiques. Il suffit en fait d'enduire les taches d'huile végétale et de faire prendre un bain au chien après avoir attendu quelques minutes afin que l'huile dissolve les particules de goudron.

    En hiver, il est possible de couvrir le chien d'un manteau s'il fait trop froid. Cependant, la plupart des chiens supportent tout à fait les rigueurs de l'hiver (à part les chiens nus) et, si on les habitue à être couverts, ils supporteront moins de sortir de nouveau sans manteau.

par page
Résultats 1 - 30 sur 472.


Catalogue

Filtres actifs :
    Catégories
    Fabricant

    Derniers avis

    Par Marie Claude M. le 03 Aout 2019 :

    (5/5) 

    Produit évalué : Tip Top Pillow 23 Cm Mon bichon l'adore !!

    Par Jean Francois P. le 02 Aout 2019 :

    (5/5) 

    Produit évalué : Eukanuba Chiot - Agneau & Riz, toutes races 18 kg Très bon produit....aucun...

    Par Jean Francois P. le 02 Aout 2019 :

    (5/5) 

    Produit évalué : Eukanuba Kit Chiots Gratuit Très contente des kit...